graines de colza récoltées.jpg station mobile colza semences.jpg Grains de blés récoltés bb.jpg alimentation.jpg traitement mobile 2017.2.jpg
 

Un peu d'histoire

La société Cap Semences est née de la fusion en 2005 des entreprises de René et de Marc Pouchain, trieurs indépendants de Saint-Omer (62) depuis 1986, et de Pierre Bourdon, trieur à Croix-en-Ternois (62), sous la houlette de Sylvain Ducroquet, actuel gérant.

René et Marc Pouchain et Sylvain et Martin Ducroquet, lors de la reprise.

Cap Semences a toujours défendu le droit de l'agriculteur de ressemer sa récolte et d'autoproduire les semences à la ferme, notamment en juillet 1989, lorsque le triage mobile des semences fut interdit. Par la suite, René Pouchain a participé en 1994 aux négociations de ce qui allait devenir le réglement semences européen (2100/94) et a été à l'initiative de la création du syndicat des trieurs de semences français (STAFF) et de la coopérative des trieurs de France (coop TFF).

Photo de gauche : les Trieurs européens à Saint Omer (EMSA) en 2014. René Pouchain (en haut 3è en partant de la gauche) et Sylvain Ducroquet (3è en partant de la droite)

Sylvain Ducroquet, actuel gérant a poursuivi l'engagement de ses prédécesseurs au travers de Cap Semences mais aussi par le défense de la semence de ferme à la tête du syndicat des trieurs français (Syndicat des Trieurs A façon de France) et a été à l'initiative de la création de l'EMSA (European Mobile Seed Association), syndicat des trieurs européens en 2010. Sylvain Ducroquet, vice président des trieurs européens.
 
Cap Semences est fermement convaincue que la semence de ferme a toute sa place dans le cadre d'une agriculture moderne et performante et qu'elle constitue, à bien des égards, une pièce essentielle d'une agriculture durable.